Six raisons de manger local !

Manger localement avant tout, c’est choisir des aliments cultivés et récoltés près de chez vous, puis distribués sur des distances plus courtes que d’habitude. Choisir de manger des produits locaux n’est peut-être pas toujours le choix le plus pratique, mais voici six raisons pour lesquelles manger local vaut le coup à long terme :

1. Une nourriture de meilleure qualité
Tout le monde sait que les aliments cultivés localement ont un meilleur goût. Eloigné de son lieu d’origine, le produit respire plus rapidement, ce qui entraîne une perte d’humidité, une dégradation des éléments nutritifs et une altération microbienne potentielle.
La plupart des produits locaux que vous trouverez sur les marchés de producteurs ont été cueillis dans les 24 heures. Outre l’avantage de la fraîcheur, les producteurs s’adressant directement aux clients ne s’exposent pas aux problèmes de récolte, d’emballage, de transport et de qualité de conservation. À l’inverse, ils ont la liberté de sélectionner, cultiver et récolter leurs produits en prenant en compte leur qualité uniquement. Ainsi, ils peuvent assurer les plus hautes qualités de fraîcheur, de valeur nutritive et de goût.

2. Des produits plus nutritifs
Manger localement est non seulement plus savoureux, mais aussi plus sain ! Les fruits et les légumes mûrs contiennent davantage de nutriments. À la minute où ils sont cueillis, leurs cellules végétales commencent à se contracter et leurs nutriments à diminuer.
Les produits de la grande distribution sont cultivés et transformés en tenant compte de leur durée de vie, mais pas nécessairement de leurs avantages nutritionnels. Ces produits, acheminés sur de longues distances, sont souvent stockés dans des centres de distribution avant d’arriver au magasin. Consommer des aliments produits localement et qui ont pu mûrir pleinement n’a plus rien à voir avec ce que l’on retrouve sur les grandes étagères des rayons de supermarché. Non seulement cela nous donne des aliments riches en couleurs et en saveurs, mais cela signifie également que notre corps ingère la plus grande valeur nutritionnelle possible.

3. Manger local c’est faire un geste pour l’environnement
En moyenne, les produits alimentaires dits « frais » voyagent sur une distance de 1 500 km pour arriver sur notre table. C’est une empreinte carbone plutôt importante à laisser pour un petit bulbe d’ail. En choisissant d’acheter vos aliments chez vos producteurs locaux, vous n’aurez plus besoin de moyens de transport énergivores. Dans la mesure du possible, sélectionnez des agriculteurs qui suivent des pratiques agricoles biologiques et durables afin de minimiser l’impact environnemental de vos aliments.

4. Manger local c’est bien souvent manger bio
Lorsque les aliments se rapprochent des consommateurs, ces derniers ont une influence plus directe sur les aliments produits. Ainsi, les agriculteurs qui vendent des produits sur les marchés locaux sont susceptibles de vendre des produits bio car ils veulent garantir des normes élevées aux clients avec lesquels ils interagissent, tandis que les clients sont susceptibles de les interroger sur leurs normes. Cette relation est inexistante dans la grande distribution. Le bio signifie travailler avec la nature, pas contre elle. Cela engendre ainsi des niveaux moins élevés de pesticides, l’absence d’herbicides manufacturés ou d’engrais artificiels et une gestion des terres plus respectueuse de l’environnement… Cependant, les petites fermes locales ne peuvent pas toujours se permettre de devenir certifiées biologiques, malgré l’utilisation de méthodes biologiques. L’important reste qu’ils le soient dans la pratique et non sur le papier !

5. Manger local, manger de saison
Les agriculteurs cultivent en connivence avec les saisons, ils en sont dépendants. Avant que le transport de marchandises sur de longues distances devienne chose courante, nous n’avions pas d’autre choix que de manger de façon saisonnière. En conséquence, nous avions basé nos choix de repas sur les ingrédients dont nous disposions. Heureusement, le cycle naturel des produits est parfaitement conçu pour favoriser notre santé. Et créer un style de vie autour des aliments de saison soutient les processus de guérison naturels du corps. Les légumes-feuilles, abondants au printemps, aident notre corps à s’alcaler (se basifier) et à se désintoxiquer après un hiver d’aliments plus lourds. En été, des fruits riches en eau comme la pastèque, le concombre et les baies nous permettent de rester hydratés. Et voilà… Une nature, qui, relativement laissée à elle-même, nous fournira ce dont notre corps a besoin.

6. Manger local c’est soutenir votre communauté
Chaque fois que vous achetez des produits auprès d’un producteur autre que local, votre monnaie quitte l’économie locale. En achetant localement, vous gardez la monnaie dans votre région, ce qui contribue à soutenir les producteurs locaux et donc à créer des emplois locaux.
En soutenant aujourd’hui votre agriculteur local, vous contribuerez demain à la création de fermes dans votre commune. Cela est essentiel pour notre sécurité alimentaire à long terme, en particulier avec un avenir énergétique incertain et notre dépendance actuelle aux combustibles fossiles pour produire, emballer, transporter et stocker les aliments.

Pierre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :